Femmes d’Exception:  Jeanne Macauley, Une amazone à aider !

555

Jeanne Macauley qui ne se souvient  de ce nom, parmi les différentes générations de Guinéens, depuis les années de la Révolution? Jeanne était de toutes les campagnes des Ballets Africains de la République de Guinée depuis sa création par un certain Fodeba Keita. Ballets devenus la plus célèbre compagnie de danse du Continent. Un répertoire aussi riche et varié que le prodigieux héritage culturel africain qu’ils représentent.

Jeanne Macauley recrutée depuis 1953 en compagnie d’autres danseurs et griots comme Bakary Cissoko, Kouyaté Sory Kandia, Fanta djéli Kamissoko, Mawa et Massaba aujourd’hui tous disparus ont laissé leur empreinte indélébile aux Ballets Africains.

Après toutes ces années, Jeanne tient toujours le flambeau de la culture guinéenne qu’elle vient perpétuer en maintenant ce degré de perfection dans la chorégraphie, cette symbiose scénique et cette virtuosité époustouflante de ses danseurs et autres acrobates et la grâce de ses danseuses, bref de ce produit achevé qui sont depuis quelque temps la ‘’Troupe Sanké’’ en soussou, la racine.

Et tout une cinquantaine de danseurs, chanteurs et acrobates qui font leurs répétitions quotidiennes dans les jardins du 2 Octobre, à l’entrée de Kaloum.

‘’Sanké’’ devrait aujourd’hui reprendre le flambeau des Ballets Africains qui après plus de dix ans après leur création être une référence culturelle de la Guinée, une fierté même. Comme le dirait l’autre ; ‘’on ne remplace pas les Ballets Africains, on lui succède’’.  C’est ainsi que vaille que vaille, Jeanne Macauley mérite respect et considération. Elle qui a parcouru toute la planète pour apporter le message de la Guinée aux autres peuples : les Ballets africains de la République de Guinée qui ont eu droit aux honneurs de la presse et classifié unanimement après ‘’les Ballets Royal de Londres’’, les Ballets de New-York viennent les Ballets Africains de la République de Guinée.

Que d’honneurs ! Jeanne était parmi les vingt nominés reçus par la Gracieuse Reine Elizabeth II dans son Palais de Buckingham.

Les spectateurs à travers le monde n’oublieront pas de sitôt les pièces comme ‘’Malisadio’’ ‘’Forêt sacrée’’ que Jeanne Macauley a immortalisé avec des vedettes de la scène comme Koka Salé, Italo Zambo, célébrités aujourd’hui disparues.

Jeanne Macauley qui est l’une des dernières célébrités ne mérite pas le sort qui est le sien aujourd’hui. Les pouvoirs publics devraient jeter un regard bienveillant sur cette icône de la culture guinéenne, avant que la flamme ne s’éteigne  définitivement.

Samba Touré.