Léonardo Vaquero, Directeur général du Palm Camayenne.

0
532

 « Offrir un service de qualité dans un cadre aussi agréable que reposant».

Nous avons rencontré Léonardo Vaquero, le directeur général de l’hôtel Palm Camayenne. Si ce réceptif hôtelier qui a les pieds dans l’eau avec une vue magnifique sur l’océan et les îles de Loos est l’un des plus anciens de la capitale, aujourd’hui il a complètement fait peau neuve tant au niveau de son aspect physique qu’au niveau de sa nouvelle direction qui ambitionne d’en faire l’endroit le plus chic de Conakry. Dans cet entretien, son directeur général déroule sa feuille de route tout en livrant sa stratégie pour faire du Palm Camayenne l’un des hôtels les plus « in » de la capitale.

Un photographe devenu directeur général d’un grand réceptif, comment expliquez-vous cette mutation ?

Permettez-moi de vous corriger, il n’y a jamais eu de « mutation » ; au fait, je viens d’une formation académique purement hôtelière, et presque toute ma carrière à ce jour a été dans le domaine de l’hôtellerie. La photographie est une passion que j’aime énormément et qui me permet de m’épanouir au niveau personnel et professionnel, comme on dit : « je joins l’utile à l’agréable » !

Quel sens accordez-vous à la distinction honorifique Trophée Palm Camayenne remise au chef de l’Etat ?

Ce trophée fut une expression de nos sentiments de profonde gratitude quant à l’opportunité et le soutien qui nous ont été octroyés par Son Excellence Professeur Alpha Condé depuis la construction de l’hôtel jusqu’à son inauguration officielle, et même après. Nous avons toujours considéré l’hôtel Palm Camayenne comme l’aboutissement avéré de la confiance inconditionnelle du chef de l’Etat et de sa vision novatrice, associées à notre volonté et notre savoir-faire, qui font que la Guinée et les Guinéens possèdent actuellement une adresse unique en son genre, susceptible d’offrir à ses visiteurs un service de qualité distinguée dans un cadre aussi agréable que reposant.

Votre passion pour la culture remonte-t-elle à la tradition familiale, ou à une découverte, ou à un séjour en terre africaine ?

Trois volets principaux ont fait que cette passion pour la culture soit aussi forte et soutenue de ma part : ma famille, qui a toujours donné une importance majeure aux valeurs culturelles et a veillé à ce qu’elles soient inculquées depuis le jeune âge, la compagnie UNICON Development, qui donne une grande priorité à la culture dans ses valeurs et l’associent toujours à ses projets, et enfin la Guinée qui est une réelle source d’inspiration culturelle, car ce pays a une grande histoire à raconter, un potentiel culturel énorme et des talents de haut niveau auxquels ne maquent que les moyens pour briller.

Considérez-vous la culture en Guinée comme une perle ?

Je viens de le citer, la Guinée est un pays avec une culture variée et tumultueuse, qui malheureusement n’a pas toujours trouvé les moyens pour briller au plus haut niveau, faute d’investissement et de publicité, mais je répondrai « oui », la culture en Guinée est une perle rare qui n’a toujours pas trouvé quelqu’un pour lui donner sa vraie valeur, mais je peux vous assurer que son avenir est très prometteur.

Comment mieux encourager la culture dans un pays comme la Guinée ?

Il faut d’abord y croire, la culture en Guinée a besoin de gens qui vont volontiers y adhérer en la comprenant déjà, et en mettant tous les efforts en œuvre pour la promouvoir, et soutenir les personnes qui ont le pouvoir et le savoir pour la faire vivre, et qui sont principalement les aînés (source d’inspiration, expérience et leadership), et les jeunes (potentiel, énergie et acceptabilité du public), et ce, dans tous les domaines : musique, chant, danse, peinture, littérature…

Quelle place occupe la culture dans le plan d’action de votre réceptif ?

Comme déjà souligné, la culture fait partie des valeurs fondamentales de notre compagnie, ce qui fait que nous mettons l’accent toujours sur une contribution culturelle dans tous les projets que nous entreprenons, avec l’objectif de laisser continuellement un impact positif sur la culture guinéenne, surtout dans le coté promotionnel. Nous prévoyons de concrétiser plusieurs projets avec les acteurs culturels en Guinée qui serviront de tremplin pour plusieurs jeunes artistes dans divers domaines.

Vous venez d’accueillir le dîner humanitaire grandiose et fabuleux de la Première Dame, le 07 mai dernier, qu’est ce qui a motivé votre choix ?

UNICON Developement et le Palm Camayenne ont toujours répondu présents quand il s’agit du soutien des valeurs humanitaires et des actions sociales, et ce fut l’occasion pour nous de démontrer cela encore une fois, sans parler de l’excellente relation de collaboration professionnelle que nous avons toujours eu avec l’association de la Première Dame.

Pourquoi avoir décidé de remettre gracieusement la facture et rendre gratuit ce dîner ?

Le dîner de gala de la solidarité est une action sociale et humanitaire que nous soutenons fortement ; il a permis de collecter des fonds pour l’aide des personnes dans le besoin, et au lieu de se faire payer pour le dîner et après contribuer à la collecte de fonds, nous avons vu plus raisonnable de concrétiser notre contribution à la levée de fonds en offrant aux participants et à l’association l’organisation totale du dîner, et aussi pour encourager les autres participants à donner plus pour cette noble cause.

Votre mot de la fin…

La Guinée est un pays qui regorge de talents, de ressources et de potentiel humain pour se positionner parmi les pays leaders d’Afrique. Pour une raison ou une autre, la course vers le développement était un peu lente, mais aujourd’hui nous sentons que le rythme s’accélère et le changement se ressent à tous les niveaux, et plus spécialement dans le secteur du tourisme et de l’hôtellerie, et Unicon Development et l’hôtel Palm Camayenne sont et seront toujours présents pour soutenir ce développement à tous les niveaux : économique, social et culturel. Je voudrais passer un message à toutes les personnes et entités qui ont la capacité de participer et accompagner ce développement de ne pas hésiter à mettre à disposition les ressources et les moyens à cette fin et de soutenir au maximum la culture guinéenne, car ces efforts serviront à promouvoir la Guinée en tant que destination en plus d’être un pays, ce qui permettra à moyen et long termes de rentabiliser ces efforts en attirant encore plus d’investisseurs et de touristes. Ceci est la vision du directeur général, et le rêve du « photographe », pour un pays qui a tant à donner.

LAISSER UN COMMENTAIRE