La lente marche de la Guinée vers le hub portuaire.

642

On pourrait longuement cogiter sur la Guinée du Professeur Alpha Condé ; selon que l’on soit pour ou aux antipodes des performances économiques du moment, il n’est pas possible de passer sous silence, les très bénéfiques transformations qui s’opèrent au Port Autonome de Conakry. Ici, au jour le jour, les considérations partisanes sont concrètement battues  en brèche face aux labeurs des nombreux citoyens qui animent les lieux du lever du jour jusque tard dans la nuit. Le récent quai moderne consécutif à l’agrandissement du ‘’port conteneur’’ fait que l’Entreprise du fidel Mamadouba Sankhon peut être considérée aujourd’hui comme l’une des plus performantes du pays à la pointe du renouveau économique que nous ambitionnons légitimement.

Le Port de Conakry confirme sa vocation de pôle économique d’excellence.

Lentement, les Navires Grimaldi quittent le port Conakry pour descendre et continuer sur d’autres horizons, après les 06 et 08 décembre dernier.

Installé au carrefour de plusieurs voies navigables, routes et chemins de fer, Conakry est relié à la fois à l’hinterland et devient naturellement le Port  du Mali. L’activité du Port joue un rôle prépondérant aussi bien  à l’importation, en approvisionnant en matières premières les industries guinéennes, qu’à l’exportation ; notamment en fournissant  à l’étranger des produits manufacturés regroupés dans les conteneurs. C’est d’ailleurs grâce à ce trafic de conteneurs de groupage que le port de Conakry est devenu le port le plus proche de la sous-région ; devançant Dakar ou Abidjan ou San-Pedro. Seulement, il est toujours moins bien placé dans le classement car il importe beaucoup moins qu’il n’exporte, selon le ratio 40%-60%.

Le renouveau économique amorcé :

Depuis Mars 2011, une nouvelle ère économique  s’est ouverte au port Autonome de Conakry, depuis l’attribution de l’offre du terminal à conteneurs à Bolloré Africa Logistics pour une durée de 25ans, dans le cadre d’un partenariat public-privé avec l’Autorité portuaire. S’inscrivant dans la vision du changement prônée par le chef de l’Etat, le Directeur Général du port, Monsieur Mamadouba SANKHON  a choisi de toucher le secteur névralgique des navires RORO. Une démarche qualité qui va coupler le secteur transit et manutention capable d’intégrer l’action commerciale, le marketing, la communication et autres afin d’élargir le portefeuille des clients du port. Cet activisme a été remarquable avec des actions qui vont permettre au Port de Conakry d’être plus compétitif dans un environnement concurrentiel, immédiat et dans la sous-région. Récemment dans une conférence de presse, le Directeur Général du port a réaffirmé « que le port ne doit plus faire de l’épicerie », comme on le dit dans le jargon portuaire, c’est-à-dire embarquer quelques poignées de cartons, de produits dont le nombre n’est pas suffisant pour remplir un conteneur et qui doit partager l’espace restant avec d’autres marchandises comme des pièces détachées, cosmétiques. Par ailleurs, la construction d’un terminal à conteneurs moderne sur une grande superficie dans l’enceinte portuaire par Bolloré Africa Logistics : Plus en aval, avec un terminal vracs liquides (Produits pétroliers et engrais) et ensuite les vracs solides, Agro-Industrie, conteneurs et marchandises diverses, on dénote également un terminal spécialisé dans les vracs liquides les marchandises diverses et vracs solides.

Le port se dote d’un quai moderne pour les navires  ports conteneurs et RORO

Sous l’impulsion du président de la république, le Professeur Alpha CONDE, le port Autonome de Conakry se dote désormais d’un véritable quai pour les navires RORO. Ce quai vient  en complément du projet du terminal à conteneurs initié depuis Mars 2011 et qui consiste en la réalisation d’infrastructures permettant de moderniser le port notamment : Un quai flambant neuf de 340 mètres de long fondé en moins de 13 mètres et 12 hectares de terre-plein dont 1.6 hectare de bande de bord à quai. Ce qui pourra accueillir, selon Philipe LABONNE, DG d’Africa logistics, des navires de 4eme génération d’une capacité de 5000 conteneurs (équivalent à 20 pieds). Ce programme de modernisation du port Autonome de Conakry vise à fournir une vision synthétique et complexe à l’échelle du territoire National, en vue de proposer  un plan d’action chiffrée et planifier les mesures structurelles et Institutionnelles pour permettre ainsi le développement d’un hub portuaire. Ce projet d’extension du port vient s’ajouter aux nombreux projets déjà engagés par le Professeur Alpha CONDE. Et le Port Automne de Conakry avance à pas sûrs pour devenir dans un futur proche un des ports compétitifs, les mieux aménagés et les mieux attractifs de la sous-région et positionner sur plusieurs créneaux économiques (Tourisme, Industrie la Logistique, le Commerce et les métiers mondiaux, Offshoring, Automobile, Electronique). Et  Conakry gagnera facilement le titre de hub portuaire et durable, vu l’ampleur et l’importance des projets de cohésion sociale et de développement. La bonne gestion des ressources, l’exemplarité en termes d’interactions entre les employés, le respect des délais de réalisation par Bolloré Africa logistics, le 01 Novembre 2014, sont autant d’atouts qui commencent à faire jour avec le changement. Avec Bolloré Africa Logistics, le port connaitra selon les déclarations d’intention du représentent du PDG, un rayonnement modèle et exemplaire. Une occasion solennelle d’inauguration à laquelle le Président de la République le Professeur Alpha CONDE a félicité Bolloré et les autorités portuaires. Il a également exhorté les dockers à ne pas s’inquiéter.

Notons que le quai des navires RORO a eu son baptême de feu les 06 et 08 Décembre 2014 avec les navires GRIMALDI, dont la cadence est de 62 véhicules par heure.