Hommage à Marcel Rudasingwa

0
511

Dans son sillage de l’option Journalistique qui consiste à faire ‘’l’histoire immédiate’’, notre rédaction rend hommage à ce cadre émérite de L’UNICEF-Guinée qui a vécu pour la cause des enfants durant sa carrière en Afrique et dernièrement dans notre pays. 

Fonctionnaire réputé intègre, Marcel s’occupait avec persévérance de la lutte âpre que continuons d’ailleurs de mener contre le terrible fléau qu’est EBOLA.

Puisse l’âme de ce combattant repose en paix et que la lutte qu’il a entamée soit remportée sur toutes les épidémies qui visitent les sociétés humaines au gré de la volonté divine.

Décès de Marcel Rudasingwa responsable anti-Ebola de l’ONU en Guinée,  survenu le 17 novembre 2014 à Conakry.

Marcel avait commencé sa carrière à l’UNICEF durant la tragédie du Rwanda en 1994, et a trouvé la mort en contribuant à prévenir une autre  tragédie en Afrique de l’Ouest en tant qu’Assistant du Secrétaire Général de l’ONU et Chef de la Mission des Nations Unies pour la lutte contre Ebola (UNMEER) en Guinée.

Durant plus de deux décennies de service auprès de l’UNICEF, il a occupé divers postes au Rwanda, à Djibouti et au Danemark avant d’être nommé Représentant de l’UNICEF en Guinée, puis au Mali et dernièrement au Kenya.

Marcel a représenté l’UNICEF en Guinée pendant près de 4 ans (mai 2003 – octobre 2006), durant lesquels il a œuvré sans relâche pour faire avancer l’agenda des enfants sur la scène nationale et internationale. Au cours de son mandat à la tête de l’institution, Marcel a notamment conduit la mise en œuvre en Guinée de l’Initiative pour l’Education des Filles en Afrique (IEFA), dont l’objectif était d’atteindre la parité fille/garçon en matière d’éducation.

Ses nombreux amis de l’UNICEF et d’ailleurs se souviendront de Marcel Rudasingwa comme d’un homme de devoir à l’esprit indomptable qui travaillait pour les enfants avec joie et passion.

Nos pensées vont à son épouse, Monique, et à ses deux enfants à qui nous présentons nos plus profondes condoléances.

Source UNICEF

LAISSER UN COMMENTAIRE