La CBG : Entreprise Responsable !

0
870

La Compagnie des Bauxites de Guinée (CBG), l’un des fleurons des entreprises minières en Guinée exécute notamment dans son programme d’investissement la réalisation de 600 logements  sociaux pour ses travailleurs ainsi que toute une panoplie d’activités de sous-traitance, génératrices de revenus profitables aux jeunes guinéens.

Cette initiative louable répond aux exigences de la responsabilité sociétale de la Compagnie. En lançant cet ambitieux programme d’investissement, la CBG vise deux objectifs.

D’une part, améliorer le cadre et les conditions de vie des travailleurs de la Compagnie qui s’investissent davantage chaque année pour accroitre le volume de production bauxitique et les revenus générés par la société, et de l’autre, offrir de réelles opportunités d’emplois et d’autonomisation aux jeunes entrepreneurs guinéens gravitant au tour de la Société.

En effet, dans sa stratégie de développement,  la CBG a toujours réaffirmé sa volonté de favoriser l’émergence de PME autour d’elle. La preuve est qu’elle a beaucoup de projets en exécution notamment dans la construction, l’assainissement, la sécurité etc. La CBG favorise à cet effet, les sociétés locales dans le cadre de la sous-traitance des projets en cours.

Une quinzaine de (TPE) Très Petites Entreprises et d’associations de jeunes regroupant des menuisiers, d’ébénistes, des maçons et autres chaudronniers exerçant à plein temps dans la région sont impactés par ce projet de 600 logements sociaux. Godonou Sithaeil, est l’un d’entre eux. Il est responsable de la société INTECO-AFRIQUE à laquelle, la CBG a confié des projets d’entretiens et de constructions métalliques. « Avec une vingtaine  de jeunes nous réalisons  des passerelles pour relier des villages. Nous construisons des hangars et nous assurons chaque année, la rénovation des locaux de la CBG » témoigne satisfait, le jeune Chef d’entreprise qui dispose d’un contrat d’activité avec la CBG.

Conscient des limites de ces TPE, la Direction de la Compagnie leur apporte ponctuellement des programmes de formations et des appuis matériels et logistiques tout en restant rigoureux sur la qualité du travail et la fiabilité des produits.

A l’image du Groupe de Godonou Sithaeil, la CBG accompagne beaucoup de jeunes comme Mohamed Lamine Sylla ‘’Sama’’ grand menuisier. « la CBG nous a lancé une commande des meubles qui seront installés dans les nouveaux logements sociaux des travailleurs en construction. Son appui est vital pour nous en terme de revenus … franchement si toutes les sociétés faisaient comme la CBG il y aurait moins de chômage des jeunes en Guinée » confie-t-il.

A la différence des ouvriers et artisans, Aliou Bah Conté est Président Directeur Général de la société SOTRAC et Coordinateur Général  des travaux publics et sociétés de Kamsar et Sangaredi.  Avec plusieurs autres jeunes responsables de sociétés, ils assurent la sécurité le long des voies ferrées  et l’assainissement des cités. « Ça fait six ans que nous travaillons sur contrats avec la CBG.  Ma société compte plus de 140 emplois jeunes composés de surveillants et de gardes barrières. Les 15 autres chefs d’entreprises peuvent se retrouver chacun  avec plus de 100 jeunes. Vous voyez, Ici, l’emploi- jeune, est vraiment pris en compte par la CBG » souligne confiant le jeune entrepreneur.

Mettre un accent sur le contenu local

S’il y a un aspect qui particularise les relations entre la CBG et son environnement, c’est l’approche novatrice et pragmatique du contenu local. La compagnie a mis en place un département chargé d’approcher et d’associer sous forme de sous-traitance, la main d’œuvre locale dans la mise en œuvre de projets et activités génératrices de revenus. Une stratégie visant à faire profiter les riverains des retombées issues des activités de production et d’exportation de la bauxite. M. Sylla Moustapha est responsable de ce secteur à la CBG.  Il s’occupe des volets constructions, terrassements, ameublement et  réhabilitation des infrastructures. « Ma priorité, c’est de mettre en valeur la main d’œuvre locale en leur confiant des marchés de sous-traitance… Pendant 10 ans, je m’occupais de l’ameublement de la CBG, de tous les bureaux et des maisons. Mais tout venait des Etats unis. Et, quand on a commencé le projet des 600 logements, on s’est dit qu’il fallait promouvoir des emplois jeunes à travers les TPE (Très Petites Entreprises) compte tenu du nombre d’associations d’artisans à Kamsar et à  Sangaredi. Et, depuis 2013, 80% de l’ameublement de la CBG vient de ces artisans » explique Sylla Moustapha

Prioriser la main d’œuvre locale

Nonobstant des petits soucis de qualité et de finition à cause de l’insuffisance de matériels, les jeunes respectent le carnet de commande de la CBG. Les jeunes sont encadrés et profitent des séances de formations  et d’apprentissage appuyées par l’entreprise pour s’aguerrir. « La Compagnie offre presque gratuitement l’énergie aux jeunes artisans afin qu’ils puissent travailler dans de meilleures conditions.  Aujourd’hui, plus de 300 maisons sont décorées par des meubles “made in Guinea“. Si vous faites un tour dans les ateliers, vous verrez plus de 300 à 400 employés artisanaux notamment des chaudronniers bosser 24h/24. Nous accordons franchement le privilège à la main d’œuvre locale » indique le responsable du partenariat Contenu local soulignant au passage les exigences qui s’imposent aux sous traitants quant au respect des nouvelles règles de gouvernance instaurées par la CBG. « Il faut travailler en santé, en sécurité puis respecter l’environnement parce qu’il faut zéro nuisance à l’écologie. Par ailleurs nous sommes en plein dans le processus ISO pour mieux structurer nos activités et faire de la qualité permanente » insiste M. Sylla.

En entreprise citoyenne, la CBG  fidele à son engagement d’appui aux communautés prend en charge la gestion des ordures,  la sécurité-incendies, l’adduction d’eau et la fourniture de l’électricité.  Un projet d’extension de la cité doté d’une enveloppe de  30 millions de dollars est en exécution.

MadinaMen

LAISSER UN COMMENTAIRE